AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le clown [en cours]

Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel

avatar

Messages : 2
Sucres Candy : 6

MessageSujet: Le clown [en cours]   Jeu 7 Jan - 22:50

NOTE: Si ma présentation est accepter vous changerez mon nick =D merci

Les banalités générales sur ton petit toi

    Nom et prénom :
    ..Il semblerais que je les ai tout simplement oublié ou peut-être n'en ai-je jamais eu?

    Surnom :
    ..Ici tout le monde semble m'appeler le Clown.

    Sexe :
    ..Masculin, jusqu'à preuve du contraire ;)

    Défaut :
    ..Des défauts? Plusieurs vous dirons peut-être que j'en suis un à part entière, mais en fait je suis l'homme le plus sain et le plus parfait dans ma folie! Tout n'est que perception et ici c'est moi qui crée les règles! Non?

    Age :
    ..D'après vous depuis combien de temps roule cet endroit? Mais qui vous dit qu'il n'existait pas avant moi? Sinon à se fier à mon apparence l'on dirait une vingtaine d'années tout au plus.

    Orientation sexuelle :
    ..Hétéro, homo, bi? Choisissez, je n'en ai que faire.



Dis-moi, à quoi ressembles-tu?

    Tout le monde sait à quoi ressemble un clown. Cheveux bouclé de toutes les couleurs, du maquillage blanc un gros nez rouge sans oublier ses énormes soulier et l'habit multicolore! Mais seriez-vous surpris de savoir que Le Clown déroge un peu à ce stéréotype? Pas de beaucoup certes, mais si vous aviez peur des clown étant jeune pour leur apparence, attendez de voir celui-ci.

    Pour ceux qui ont eu la chance de réellement l'apercevoir, n'oublierons jamais ses grands yeux bleu. Peut-être la seule chose de moindrement rassurant lorsqu'il ne vous en foudroie pas. Loin d'être bouclés sa chevelure est lisse, bien que broche à foin, d'un noir au reflet violet. Faisant ressortir son teint pâle lui donnant des aires maladif. Quelque ligne de maquillage sous les yeux et sur les lèvres pour faire ressortir ses traits, mais rien de bien extravagant. Non il laisse cela au bon soin de ses vêtements.

    Mais son visage très peu peuvent affirmer l'avoir déjà vue, car il arbore un maque en porcelaine, plus représentatif des clown tel qu'on les connait avec une petite touche d'on ne sait quoi qui lui donne un air macabre voir terrifiant.

    Chemise à colle et manche à longue dentelle, par-dessus d'un vert cramoisie -étant souvent la couleur complémentaire à ses chemises- le tout ornée de plusieurs rubans multicolores. L'une des manche de la chemise se trouve être rayé, noir et blanc, sur la longueur tandis que l'autre se trouve être carotté tel le costume d'Harlequin. Ses pantelons tout aussi coloré sont bouffant et l'on retrouve au niveau de la taille une ceinture où pendant différentes babioles généralement constitué de petites étoiles ou lunes en pâte à sel, des clés, des pinceaux ou autres objets ramassé au hasard dans le cirque.

    Mais bon tout ça c'est bien sûr pour les doll qui ont eu la chance de le rencontrer ou les enfants qui ont eu l'audace de recroiser son chemin, car pour les attirer en ce monde son apparence semble plus douce et plus accueillante, voir chaleureuse. Tout comme il lui est possible de revêtir d'autre vêtement plus... "sain" pour se promener parmi les autres et veillez au bien fonctionnement des choses.



Quelle est ta personnalité?
    Comment décrire une personne qui d'en l'instant d'une seconde peut vous promettre tout et dans la seconde qui suit vous faire regretter cet avoir? Comment décrire une lente maladie qui vous gruge tranquillement, mais que vous aimez? Car pour certain c'est ce qu'il est et ce qu'il veut être. Ici c'est son monde. Il en maître et il en est conscient. Il se complet dans ce petit jeu. Autant avec les enfants entraînés ici que ses Dolls. Oui. Elles aussi, car pourquoi les aurait-il créer si se n'était que pour se divertir? Les comportements restent pareil: survivre, aimer et se faire aimer.

    Manipulateur. Voilà un mot qui lui colle bien à la peau. Il n'a pas peur d'user de scrupule pour avoir ce qu'il veut ou pour faire souffrir. Bien sûr il fait cela avec discrétion et évite de s'afficher au grand jour. La plupart de ses actions sembleront sans fondement et impulsif. Ne voulant être compris volontairement, mais croyez le où non, mais chacun de ses gestes aussi saugrenues soient-ils sont calculés au centimètre cube près.

    Il n'a de comptes à rendre à personne, aucune vraie fidélité. Il est libre. Il fait ce qu'il veut, tout ça pour s'amuser éternellement. Voilà une part de la folie qui règne dans sa tête, car des fois il lui prend simplement des envies de massacre. Un bulle d'un souvenir de son passé, remontant à la surface et "pouf"! Le voilà reparti dans un nouveau délire.

    Tout est décousu, mais tout est lié.
    Un éternel paradoxe.

    Une âme si troublé peut-être être sauvé? Mais attention au chien qui dort. Il ne faut pas se fier aux apparences, car sous les aires doux, triste ou compatissant se cache un être méprisant.


Raconte-moi une histoire
    Il existe plusieurs rumeur à propos de son histoire. Bien sur comme la plupart des rumeurs elle n'est fondé que sur du vide. Pure imagination de ses pauvre être avide de savoir, car l'ignorance et encore plus terrifiante ou, du moins, dérangeante que la vérité. Et puis il devait bien être quelque chose avant de devenir se qu'il est? Avant d'être aussi déranger. Peut-être vivait-il lui même ici avant ou dans une fête foraine en tout cas? Ses parents le maltraitaient. C'est un Alien, un magicien qui vient d'un autre monde! Et qui a créé un portail des placards des petits jusqu'à son parc, un peu comme dans se film... Monster inc.

    Mais tout cela n'est que frivolité pour se rassurer. De sombre histoire afin de se convaincre qu'il n'est peut-être pas si pire, que derrière ce personnage se cache encore cet être si fragile qu'il due être il y un temps.

    Vous voulez son histoire?

    Depuis son tout jeune âge, depuis sa première naissance jusqu'à aujourd'hui? Cela ne sera pas aisé, car les quelques parties dont il se souvient lui-même il les garde jalousement -et oui, même lui à commencer à oublier qui il était. Il a même perdu la plus grande partie de son âme: sa vrai identité.- et il se peut même que les parties ne soient pas tout à fait dans le bon ordre.

    Ouvrez grand vos oreilles, voici la fabuleuse histoire du sinistre clown de Carnival:

***

    Un bois. Non, une petite forêt, un ruisseau et des oiseau qui gazouille sous le soleil qui réchauffe tranquillement la fraicheur de l'air. Il fait bon temps, le printemps est arrivé. Une petite maison est construite tout près et dans la cours résonne des cris d'enfants se tiraillant entre eux.

    C'est un vrai petit coin de paradis, surtout lorsqu'on sait que la planète est de plus en plus envahie par les grandes villes. D'ailleurs la place ne serait tarder à être acheter, c'est la dernière de son genre dans la environ, mais les enfants n'en ont cure. Ils jouent et s'amusent s'en pensé à demain...

"Ron, ron, macaron,
ma p'tite soeur, ma p'tite soeur,
ron, ron, macaron,
ma p'tite soeur est dans maison..."



***

    Aujourd'hui, il pleut. Les nuages sont gris, les rues sont grises, les bâtiments son gris, les gens, par contre, sont en noir et font tous une tête d'enterrement. Oh, mais que dit-je, c'est un enterrement! Tous sont aligné devant les pierres tombales toute aussi grises que le paysage. Le silence règne dans l'assistance pendant que le prêtre de cérémonie énonce quelque mot sur la défunte.

    Quel tristesse, morte si jeune. Elle avait quoi, 9 ans? La pauvre n'a pas eu de chance et pourtant tout le monde semble bien le supporter. Même le plus jeune, il ne semble pas verser un larme, c'était sa seule soeur pourtant; et ses parents? Camoufler quelque part parmi ses adultes en noirs.

    Sans un mot, sans un son, sans une larme.

    Mais qui peut voir des larmes dans la pluie? De l'eau qui tombe sans bruit, que de la pluie dans les yeux.

***
    Il se promène seul, comme à son habitude. Premier dans plusieurs matières, dont spécialement les arts, toujours bien habiller, pour quelqu'un dont la situation économique de la famille tangue, pas un cheveux de déplacé, les plus belle dent du quartier et le plus sage aux yeux des adultes, ce jeune homme doit faire face au autres gamins. Qu'est-ce qui peut être plus méchant qu'un enfant de 7 ans? Il peut bien essayer de se défendre, mais se n'est pas que des coup de bâton qu'il reçoit, mais des tirades plus vilaines les une que les autres. C'est en retenant ses larmes, c'est un petit gars tout de même, qu'il rentre chez lui pour s'enfermer à nouveau dans sa solitude.

    ...

    Un homme de grande taille ouvre la porte pour entrer dans une pièce très peu éclairer. Il prend bien soin de refermer la porte sans faire de bruit. Sans allumé la lumière il entreprend de contourner un bureau, laissant simplement le bout de ses doigts frôler les instruments de travail s'y trouvant sans vraiment y jeté un coup d'oeil. Il s'agit de son atelier.

    Dans un coin, l'homme entend l'un de ses bons canif frotté contre une surface de bois, entre mêler de reniflement. Un léger sourire se dessine sur son visage: il lui semblai bien qu'il manquai un objet. Alors qu'il tourne le coin de l'atelier, une forme se dessine non loin par terre. L'homme s'agenouille à son niveau et regarde l'ouvrage.

    Dans les mains de l'enfant de trouve un bout de bois qui commence à ressembler à une rose. Plusieurs marques sont bien apparente sur les doigts tenant l'objet mutilé, mais cela ne semble pas plus affecter le petit être, ni l'homme qui l'observe d'un air amusé. Alors qu'il se fait une nouvelle entaille dans le doigt, l'homme s'assied à coté et pose ses mains pardessus celle de l'enfant, lui indiquant comment mieux tenir sa branche et le couteau.

    Il renifle à nouveau, mais son air bougons ressort un petit sourire pour l'aide qui lui fut apporter.
***
    Dehors plain de lumière tourne et tourne sans arrêter. Dehors se font entendre milles manèges à travers les rires des enfants bien amusé. Bien amusé, jusqu'à se qu'il comprenne; bien amusé, jusqu'à se que leur estomac se remplisse de bonbon à en vomir; bien amusé, jusqu'à en mourir! Mais dans toute cette joie, toutes ses couleurs, toute cette ribambelle d'enfants, lui reste dans son coin.

    Ses lointains son se rendre jusqu'à une vieille demeure, sombre et plus à l'écart. L'on ne voit que l'obscurité à travers les carreaux, mais caché dans un pièce une petite bougie est allumé. Laissant voir une collection de masque sur le mur et un bureau des plus en désordres. Des livres empiler les uns par dessus les autres, certain ouvert, des pages arracher traine sur le sol, de la poussière recouvre le tout. Mais le son de l'extérieur ne se rend pas jusque la et tout se que l'on entend cacher sous tout se qui peut bien se trouver dans la pièce c'est un La.

    Allongé sur le sol, un drôle d'individu, que les enfants du parc avais surnommé le Clown, s'ennuie et entre deux fou-rire de folie s'amuse à faire des La. Cela l'amuse pendant un certain temps, puis déjà lassé, il se relève sur ses coudes dans un soupir. Voila plusieurs années qu'il est ici et plus rien ne se passe d'amusant. Les enfants passe et se ressemble. Tous ne veulent que la même chose. Le Clown a beau trouver un moyen différent chaque jour de les torturer, ça devient lassant. Il n'y a plus de "fun" à manipuler des êtres si prévisible.

    "La"


    Il pouffe à nouveau de rire et se laisse tomber sur le dos, commençant une de ses berceuses qu'il avait entendu et chanter jadis, tout ça sur la même note. Puis une autre et une autre, jusqu'à se qu'il se relève complètement perdu dans un nouveau fou-rire. Il venais d'avoir l'illumination! Une poupée! Une marionnette, pour faire se qu'il voulait! Un espèce de petit Pinochio, avec sa conscience pour terrorisé les enfants et le divertir. Ainsi un nouveau spectacle pourra s'offrir à lui! Un nouveau jouet avec lequel s'amuser!

    Quel idée de génie, pourquoi n'y avait-il pas pensé plutôt?

    Plusieurs prototype sortie. Toujours incomplet. Il essaya de les créer lui même dans le bois. d'autre à partir de poupée trouver dans Carnival et même certain à partir d'enfant. En faite, tous fonctionnait à merveille, mais il avait encore la cet aspect trop prévisible. Rien de bien amusant. C'est alors que le Clown s'était remis à fredonné en La, qu'il lui vint l'idée d'en créer un sur cette note. Ça ça sera forcément amusant. Dans un gloussement, il se remit au travail pour créer sa poupée de La.
***


[à suivre...]
(cours d'étition :3)



Le Hors-Jeu du petit toi


    Pseudo : Dyzae (se prononçant: Die(comme mourir en anglais)- Za - É )
    Age : 19 ans
    Que pensez-vous du forum? : Super, sinon je ne serai pas la ;)
    Une idée à donner? : heu... je voit pas.
    Votre disponibilité sur le forum: Très variable, selon si je me trouve au début ou à la fin de mes session au Cégep. Mais je passe généralement 1 fois par jours (quand sa va mal) Ou je suis toujours la.... (J'ai une grande accès aux ordinateurs)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le clown [en cours]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Dandelo [Clown & Magicien]
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carnival :: {Bienvenue} :: Présentations-
Sauter vers: