AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mer 6 Jan - 14:23

Il faisait nuit, le parc d’attraction était très calme, les manèges étaient pour la plupart arrêtés. Lullaby se dirigea vers la Puppet’s place en silence, acte rare chez lui et pourtant. Il se sentait le cœur mélancolique, cela faisait plusieurs jours qu’il n’avait pas vu son créateur, et plusieurs enfants dans le parc s’étaient soit moqués de lui, soit avaient refusé de lui chanter une berceuse.
Il avait dut les tuer, mais il y en avait trop, tous ces meurtres l’avaient épuisés et l’avaient rendu triste. Pourquoi est ce que personne n’aimait les berceuses autant que lui ? Il se sentait tellement triste et abandonné, et le Clown qui restait introuvable, que pouvait-il bien faire ? Quel plan préparait-il ? Lullaby n’aimait pas rester éloigné de lui si longtemps.

C’est donc le cœur remplis de déceptions et de tristesses qu’il rentra dans la chambre qu’il s’était désigné. A Puppet’s place il n’y avait pas réellement de pièces pour chacun, les poupées dormaient où elles voulaient et s’installaient à n’importe quel endroit. On en trouvait dans les placards, et des fois sous les lits ou dans un coin tout simplement, finalement il n’y en avait pas tellement qui dormait dans une couchette.
Lullaby était pourtant de celles là. Il entra donc dans ce qu’il appelait sa chambre, il choisissait souvent le même endroit pour dormir, et celui-ci lui plaisait parce qu’il était plus petit que les autres et que par conséquent il entendait mieux ses berceuses.

Pourtant aujourd’hui il s’allongea juste sur le lit et ne chanta point. Silencieux, trop silencieux, cela ne lui ressemblait pas. Mais comme on ne faisait pas attention à lui, on ne le remarqua pas.

Lullaby au bout d’une heure était toujours réveillé, impossible de s’endormir, il faisait noir pourtant, et ses yeux étaient fermés, mais il lui manquait sa berceuse. Cependant Doll n’avait aucunement le cœur à se la chanter lui-même.
Il aurait voulu que le Clown arrive soudainement et le prenne dans ses bras, puis lui chante ce qu’il désirait, jusqu’à ce qu’il s’endorme apaisé. Mais cela n’arrivait pas, il était toujours seul dans cette pièce et toujours triste.

Si seulement il avait pu vivre ailleurs. Il aurait emmené le Clown avec lui, et tous les deux auraient habités ensembles dans un monde où tout le monde chantait et aimait les berceuses. Ils auraient été tellement heureux tous les deux. En plus son créateur ne se serait occupé que de lui tout le temps, et Lullaby en aurait été très fier.
Cependant, voilà, le Clown devait s’occuper de Carnival, s’était son monde à lui et il l’aimait plus que tout, la Doll était bien certaine que jamais son auteur n’aurait voulu quitter le parc d’attraction, il semblait trop s’y amuser.


*Pourquoi ne créerait-il pas une attraction juste de berceuse, rien que pour moi*

Il y avait bien la Maison des Poupées, mais ce n’était pas pareil, ce n’était pas un endroit fait exclusivement pour lui, et puis la chanson était toujours la même.
S’il avait eut une attraction, Lullaby aurait chanté des centaines, non des milliers de berceuses, et les autres enfants et les Dolls auraient dut en chanter aussi avec lui, et tout le monde aurait chanté en cœur et cela aurait sûrement été merveilleux.

Mais Lullaby n’avait pas d’attraction, il était juste couché seul sur un lit, dans le noir, le cœur lourd, la bouche fermée. Parfois il entendait des Dolls parler, ou rigoler, et il se sentait encore plus mélancolique.
Il avait l’impression de ne pas avoir sa place.

Et puis quelqu’un entra dans la chambre…

_________________
Bleeeeeh


Dernière édition par Lullaby le Mer 20 Jan - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mer 6 Jan - 15:07

[ Quelques minutes avant son entrée... ]

Zak avait décidé de rentrer à Puppet's place. Après tout, il faisait nuit, et il ne voulait pas se rendormir contre un arbre. Il avait assez dessiné pendant la journée, lassé, ne trouvant plus de sujets intéressants pour ses dessins, il cherchait l'endroit où toutes les Dolls rentraient pour s'endormir. Zak, dans ses pensées, se demandait comment son Créateur pouvait fabriquer des choses aussi évoluées de les Dolls. Elles mangent, parlent, dorment, elles pensent même. Exactement comme un humain. Les Dolls pourraient même être la copie conforme d'un homme. Pensa-t-il. Il trouvait ça vraiment impressionnant.
Il n'y avait plus vraiment de monde dans le parc d'attraction, donc moins de bruits. Zak se sentait bien, tout seul, marchant dans les allées, le vent soufflant contre son visage. Levant les yeux au ciel, il aperçu celui-ci rempli d'étoiles. Comment est-ce que les étoiles arrivent dans le ciel? Comment font-elles pour briller si fort afin qu'on les remarque? Y resteront-elles longtemps? Pourquoi ne les voit-on que la nuit? Il se posait souvent ce genre de questions auquel personne ne pouvait et ne pourrait pas vraiment répondre. Zak n'avait toujours pas trouvé Puppet's place. Accélerant le pas, il vit une grande maison. Il rentra pour voir, comme une vraie maison de poupée, il y avait pleins de pièces, de taille variée. Il rentra dans une chambre pour voir, il y avait un placard il l'ouvrit, des Doll dormaient a l'intérieur. Zak trouva celà fort étrange. Il voulait un lit. Mais cette pièce était bien trop grande. Il ressorti et regarda chaque pièces. Il préféra la plus petite. Il rentra, la pièce était plongée dans la pénombre. Une Doll devait s'y trouver. A tâtons, il cherchait. Il senti des draps sous ses doigts, continuant de tâter *on ne sait jamais* sa mains frôla quelque chose, de doux fin. Un frisson le parcourut. Celà semblait être des cheveux, il comprit qu'il n'allait pas ce coucher ici. Il dit :

- Oups. Pardon...

Recherchant la présence d'un autre lit, il continua sa recherche. Celle-ci fut fructueuse. Zak trouva un autre lit. Il s'y alongea. Fermant les yeux, les bras dérrière sa tête. Eternellement dans ses pensées... espérant n'avoir pas dérangé la Doll qu'il eu malhencontreusement touché pendant quelques secondes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mer 6 Jan - 18:04

La petite Doll déprimée ne remarqua pas du tout que quelqu’un était entré dans ce qu’elle qualifiait « sa chambre ». Lullaby n’aurait sans doute rien su, si la personne qui venait de faire son apparition n’avait pas posé ses mains sur le lit.
C’était forcément une poupée comme lui, puisque cet endroit n’était pas accessible aux enfants, et même si ça l’avait été aucun n’aurait osé pointer son nez dans un endroit remplis de Dolls, trop dangereux.

Celle-ci égara un instant sa main dans les cheveux de Lullaby, et la retira en s’excusant. Puis elle s’éloigna, cherchant un autre lit, elle s’y allongea en silence.
Le berceusophile ne bougea pas encore pendant un moment, puis finalement curieux de voir qui était couché pas loin de lui il se redressa sur son lit. Depuis une heure qu’il était là, ses yeux étaient largement habitués au noir.
Il essaya donc de voir qui était là bas, mais il était trop loin, il ne voyait qu’une masse, une ombre, un truc, quasiment rien, en tout cas pas assez.

Insatisfait donc, il se leva, et avança à tâtons dans la pièce. Il s’approcha de l’étranger aussi vite qu’il le put, et une fois près du lit, il se pencha au dessus de la poupée et la fixa. Dans le noir il arrivait à distinguer ses longs cheveux et ses oreilles pointues. Il lui semblait voir une croix sur le front de la Doll, mais il n’était pas sur.
Au final il n’en apprenait pas beaucoup sur la personne allongé, il ne savait même pas si c’était une fille ou un garçon, avec des cheveux longs on n’était sûr de rien.


*Est-ce que je la connais ? Je ne sais pas, je ne vois pas assez bien*

Comme il n’était plus tout seul, peut-être pourrait-il avoir sa berceuse avant de s’endormir ? Il suffisait de demander.

« Salut, je suis Lullaby, je ne te vois pas bien, tu es qui ? Est-ce qu’on se connaît ? Je ne connais pas beaucoup de monde. Tu peux me chanter une berceuse je n’arrive pas à dormir ? »

Puis il se tut, continuant de scruter le visage en dessous de lui, espérant que l’autre Doll ne s’était pas tout de suite endormit et qu’elle allait lui répondre. Puis surtout lui chanter sa berceuse.

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 7 Jan - 20:09

Zak n'était pas vraiment endormi... Il n'arrivait pas à trouver le sommeil, ce lit était grand. Il n'était pas habitué à autant de confort.. Il se tournait, et se retournait, silencieusement afin de ne pas réveiller la Doll qui dormait peut être. Mais, il entendit celle-ci se redresser sur son lit. Pourquoi faire? Se retournant, dos au lit voisin il entendit la Doll inconnue se lever. S'approcher, s'approcher. Pourquoi venait-elle jusqu'au lit de Zak? Toujours dos à elle, il se mis sur le dos. Il faillit sursauter, quand il sentit les cheveux de la Doll chatouillant son visage. Elle le regardait, il faisait noir, mais pourtant il pouvait voir ses yeux. La Doll avait placé son visage au dessus du sien. Que voulait-elle?

- Salut, je suis Lullaby, je ne te vois pas bien, tu es qui ? Est-ce qu’on se connaît ? Je ne connais pas beaucoup de monde. Tu peux me chanter une berceuse je n’arrive pas à dormir ?

Zak sourit. Laissant apparaître ses canines pointues d'une blancheur éclatante.
Il avait reconnu Lullaby avant même qu'il n'ai prononcé son nom. Mais Lullaby n'avait pas l'air de le connaître.. Zak savait également qu'il lui demanderai une berceuse. Malheureusement il n'en connaissait pas. Que faire? Il connaissait l'état de cette Doll quand il n'avait pas ce qui était essentiel pour lui. Il allait devoir improviser.

- Bonjour Lullaby. Je suis Zak. Je ne pense pas que tu me connaisses, moi en revanche je ne sais pourquoi mais je sais qui tu es.

Il attendit quelques minutes avant de reprendre.

- Et bien, si tu en veux une je veux bien essayer. Mais je ne te garantis rien de super. Je n'ai pas l'habitude d'en chanter. Assis-toi! Tu ne vas pas rester debout planté comme ça! Je m'en voudrais si tu avait mal aux jambes car tu attendais une berceuse de ma part.

Zak se redressa un peu, et réfléchi un bref instant avant d'entâmer sa chanson :

" Toi, dormant profondément et paisiblement
Moi, regardant le profil de ton visage
Je ne remarque pas les larmes qui coulent sur mes joues.
Pour la dernière nuit, bonne nuit
Cette nuit, je dormirai en tenant ta main, mon très cher
Bonne nuit
"

Zak aimait cette chanson il y est très attaché. Il connait d'ailleurs les paroles par coeur. S'emportant, ne pouvant s'arrêter là, il continua, sa voix se faisant plus pénétrante encore.

" Rien, je ne dirai rien
Comme je ne peux pas te dire au revoir

Dernière nuit, bonne nuit
Dernière nuit, bonne nuit

Même si cette voix disparaît
La mélodie que tu entends perdurera
Bonne nuit
"

Zak se tut. Ses yeux étaient brillants. Il s'était arrêté de sourire. On aurait même pu penser qu'il s'apprétait à pleurer, et pourtant ce n'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 7 Jan - 21:13

La Doll allongée finit par lui répondre. Elle se présenta comme étant Zak, ce prénom ne dit rien à Lullaby, il ne trainait pas assez avec les autres pour connaître bien les Dolls et les enfants. Par contre l’autre semblait le connaître, peut-être avait-il déjà entendu les berceuses de Lullaby, ou alors il y avait une autre raison, mais ça lui était égal, il voulait juste qu’on lui chante quelque chose.

Et apparemment l’autre voulait bien lui fredonner un petit truc, à condition que Lullaby se rasseye pour ne pas être fatigué. La Doll obéit, et retourna se mettre sur son lit, fixant Zak avec des petits yeux brillants et impatients, attendant sa berceuse avec envie. Peut-être réussirait-il à oublier sa tristesse et sa mélancolie si la berceuse le satisfaisait.

Enfin l’autre poupée commença. Immédiatement Lullaby tendit les oreilles, avalant chaque parole, chaque mot avec envie. Zak ne se débrouillait pas si mal pour chanter, et puis la berceuse plaisait beaucoup au berceusophile. Elle était belle, douce, et elle disait bonne nuit. Pourtant par moment elle paraissait un peu triste.
Du coup quand elle fut terminée Lullaby ne se sentit pas plus joyeux, il restait triste et savait qu’il n’arriverait toujours pas à dormir. En face Zak ne souriait pas non plus. Il avait l’air aussi mélancolique.

Les berceuses ne rendaient pas toujours heureux, et la preuve en était faite dans la nuit de cette chambre. Habituellement Lullaby aurait eut envie de chanter lui aussi, ou alors se serait simplement endormis satisfait. Là il se sentait malheureux et puis c’est tout. Qu’est ce qui n’allait pas ? Où était passé les pouvoirs magiques des berceuses ? Celle-ci devait être trop triste tout simplement.


« Tu peux en chanter une autre ? Je veux une berceuse qui soit heureuse. »

Mais est-ce que Zak en connaissait ? Et s’il n’en connaissait pas ? Alors Lullaby n’arriverait peut-être pas à dormir ce soir, et resterait mal en point.
Il fallait trouver une alternative.


« Si tu ne trouves pas de berceuse, tu peux me dire si tu es triste ? Pourquoi tu es triste toi ? Parce que ta berceuse était triste donc tu es sûrement triste. Si tu veux je peux te chanter une berceuse heureuse moi, si tu n’arrives pas à dormir non plus. »

La Doll savait chanter, mais était vraiment nulle pour la conversation, elle s’emportait dans ses phrases, dans ses mots, et au final n’était pas toujours très clair. Peut-être aurait-elle eut plus facile de chanter ce qu’elle voulait plutôt que le dire en parlant.
Pourtant sa voix résonnait presque comme une chanson, claire, douce, aigue comme celle d’un enfant, tellement apaisante à entendre. C’était dommage que peu de gens prenaient la peine de l’écouter, s'ils avaient été plus attentifs à Lullaby, ils se seraient sans doute sentis mieux, mais parfois les gens pouvaient être cruels, au final le Clown n’avait rien inventé. Dans le monde des humains, le monde « normal », la méchanceté était là au quotidien, et quand on y réfléchissait les enfants qui étaient dans Carnival étaient bien des enfants de là bas.


*Ce serait mieux s’il n’y avait que le Clown et moi*

Mais il chassa ses idées au loin et attendit la réponse de Zak.

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 7 Jan - 21:41

Lullaby était parti se rallonger en attendant sa berceuse. Il avait l'air d'avoir apprécié cette mélodie. Mais ne paraissait pas plus heureux pour autant. C'est vrai que cette berceuse n'avait rien de joyeux..

- Tu peux en chanter une autre ? Je veux une berceuse qui soit heureuse.

A vrai dire. Il ne connait rien d'autre. Comment lui dire sans le blesser? Il se mordit la lèvre. Il réfléchissait, durant un moment il resta silencieux. Il ne savait pas quoi faire.
Mais Lullaby enchaîna :

- Si tu ne trouves pas de berceuse, tu peux me dire si tu es triste ? Pourquoi tu es triste toi ? Parce que ta berceuse était triste donc tu es sûrement triste. Si tu veux je peux te chanter une berceuse heureuse moi, si tu n’arrives pas à dormir non plus.

Il s'assit en tailleur sur son lit. Il leva les yeux en hauteur, ses cheveux étaient en bataille. Il les remit en place avec soin. Essayant de ne pas faire voir son oeil gauche. Puis dit d'un ton calme qui se voulait rassurant et intéressé :

- A vrai dire. Je ne connais aucune autre berceuse. Je suis désolé. En revanche, tu veux savoir pourquoi je suis triste c'est ça? Et bien, c'est étrange mais pourtant je me sens tout seul. Comment une Doll peut-elle ressentir ça d'ailleurs? Mais bon. Tout ça n'est pas important ^^
Mh même si je suis incapable de te rechanter une berceuse, j'aimerai t'écouter moi si tu le veux bien sur. Peut être que ca m'endormira?


Il se recoucha sur son lit les bras derrière la tête. Attendant une quelconque réponse de la Doll.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 7 Jan - 22:36

Comme on pouvait s’y attendre, Zak ne connaissait pas d’autre berceuse. Ce n’était guère étonnant, Lullaby avait l’habitude, et encore, il avait eut la chance qu’il en sache au moins une. Souvent on lui disait d’aller se faire voir, ou on se moquait de lui, et la petite Doll était obligé de tuer. Rien que d’y penser cela la rendait encore plus triste.

Mais Zak aussi était triste, et voulu bien lui expliquer pourquoi. Apparemment il se sentait tout seul. C’est vrai que cela pouvait paraître étrange dans un monde comme Carnival, peuplé de poupées et d’enfants, où l’on ne pouvait pas faire un pas sans croiser quelqu’un d’autre, et pourtant c’était possible… Après tout se sentir seul au milieu de la foule n’est pas si rare que cela. Cette impression que même si on n’était pas là ça changerait rien pour personne, et que de toute façon les gens ne nous remarquent pas.
Lullaby aussi se sentait seul, parce qu’il n’avait pas vu le Clown depuis trop longtemps. Le créateur étant le seul qui comptait réellement à ses yeux. Et comme Zak avait partagé, lui aussi voulait partager.


« Moi aussi je me sens seul, je n’ai pas vu le Clown depuis longtemps, tu sais où il est ? J’ai fais le tour du parc mais je ne l’ai pas trouvé, je me demande s’il est allé chercher d’autres enfants. On n’a pas besoin d’enfants, moi je veux juste revoir le Clown. »

Ce qu’il disait, il le pensait vraiment. Il n’y avait pas besoin d’enfants. Même si un parc d’attraction sans enfant n’en n’était pas vraiment un, Lullaby s’en moquait.
Zak lui demanda de lui chanter une berceuse, lui expliquant que peut-être ça l’endormirait.


« Moi aussi je voudrais m’endormir, mais je veux bien te chanter des berceuses. »

Assit sur son lit donc, il ouvrit doucement la bouche et commença à chanter. Comme d’habitude ses pieds suivirent le rythme de la berceuse, son corps tout entier prenait la cadence de son chant.

« Une poule noire
Qui est dans l’armoire,
Elle a fait un petit coco
Pour l’enfant qui fait dodo,
Dodo, dodo, minette,
Dodo, dodo, Mino. »


Doucement sa voix se perdit dans la pièce alors qu’il continuait à faire la mélodie, baissant de plus en plus le ton pour simplement se taire.

« Alors tu dors ? »

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Ven 8 Jan - 22:28

Face à sa réponse, (qui était négative pourtant) Lullaby ne dit rien. Celà surprit Zak. Effectivement, il se passait quelque chose chez Lullaby ; D'ordinaire, arrivé dans la chambre, Lullaby serait en train de chanter une berceuse si belle dont il a le secret.. mais rien. Comment faire pour qu'il aille mieux?! Il chercha.

- Moi aussi je me sens seul, je n’ai pas vu le Clown depuis longtemps, tu sais où il est ? J’ai fais le tour du parc mais je ne l’ai pas trouvé, je me demande s’il est allé chercher d’autres enfants. On n’a pas besoin d’enfants, moi je veux juste revoir le Clown.

Zak regarda Lullaby. Celui-ci ne vivait donc que pour leur créateur?! Pourquoi donc? Pourquoi Lullaby n'aimerait pas quelqu'un d'autre? L'amour, il y'en a pour tout le monde et de toutes les formes. C'est ce qu'il voyait quand il voyait tous ces enfants dans le parc d'attraction. Ou même quand il voyait le lien entre les deux jumelles ; Nuna et Nally. Il n'était pas jaloux. Loin de là. Il se demandait juste comment c'était possible! Mais dans le fond, Lullaby avait le même problème que Zak : La solitude.

- Le Clown? Depuis que je lui ai offert mon dessin. Je ne l'ai pas revu. Peut-être pourrait-on le rechercher ensemble? Il n'a pas disparu.

Il marqua une pause. C'est vrai que depuis ce jour. Où avait eu lieu son premier meurtre. Il ne l'avait jamais revu. Celui qui lui avait donné la vie. Peut-être que c'est impoli. Zak eu un doute, devait-il aller voir le Clown de temps en temps?

- Le Clown est la seule personne qui t'interesse?

Son ton était doux. Il n'y avait rien de méchant dans sa remarque. Espérant qu'il ne la prenne pas mal Zak se tut, ne sachant quoi dire d'autre.

- Moi aussi je voudrais m’endormir, mais je veux bien te chanter des berceuses.

Lullaby se mit à chanter. Zak ferma les yeux, écoutant la Doll déprimée. Toujours sur le dos, les bras dérrière la tête, il écoutait. Un sentiment de légèreté fit son apparition. Il flottait sur un petit nuage. C'était agréable! Lullaby mettait tout son être dans ses berceuses, celà se sentait. Ses jambes bougaient en rythme avec sa voix. Malheureusement la chanson prit fin. Zak ré-ouvrit les yeux.

- Alors tu dors ?

Non. Bien sur que non qu'il ne dormait pas. Il voulait consoler le pauvre Lullaby, il voulait écouter encore des berceuses, Infiniment...
Ne sachant quoi dire, pour seule réponse, il se leva de son lit, à tâtons, il réussit a voir la Doll qui était toujours assise sur son lit. Il se mit à sa taille, car Zak était un peu plus grand que Lullaby. Et encercla la Doll de ses bras, dans notre langue, c'était un calin.

- Les enfants. Quand je les ai vu faire ça, il semblaient heureux juste après, est-ce que tu seras moins triste toi aussi? Moi, je ne sais pas ce que c'est, mais si ça peut te rendre moins triste...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 9 Jan - 0:07

Zak n’avait pas revu le Clown non plus. Et soudain une idée horrible se mit à naître en Lullaby, et si le Clown ne voulait plus le voir ? Et si la Doll avait fait quelque chose qui lui avait déplu et qu’il était partit à cause de ça ? Oh non, ce n’était pas possible la poupée faisait tout pour plaire le plus possible à son créateur, il n’avait pas pu l’abandonné, c’était impossible.
Puis à la question si le Clown était le seul qui l’intéressait, Lullaby n’eut qu’une seule réponse en tête, mais n’y répondit pas immédiatement. D’abord il chanta sa berceuse, et demanda à l’autre s’il s’était endormi.
Apparemment non puisque Zak se leva et s’approcha de lui. Puis il fit un geste que la Doll ne comprit pas vraiment, il l’encercla de ses bras. Et il lui expliqua qu’il avait vu des enfants le faire et que ça les rendait heureux, qu’il ne savait pas ce que c’était mais que peut-être ça pouvait le rendre moins triste.
Ilona aussi faisait ça, il s’en souvenait. Parfois elle le serrait dans ses bras comme ça, et elle lui disait qu’elle aimait lui faire des… Des quoi déjà ? Depuis qu’elle était morte, depuis qu’elle l’avait trahit, il avait oublié beaucoup de choses d’elle, et c’était sûrement mieux ainsi.


« Maintenant il n’y a plus que le Clown qui m’intéresse, parce que le Clown me trahira jamais lui. »

Voilà ce qu’il pensait. Il ne voulait plus jamais s’attacher à quelqu’un d’autre, plus jamais souffrir, plus jamais que quelqu’un l’abandonne.
Les enfants étaient trop méchants, Lullaby savaient qu’ils ne savaient que trahir. Et les autres Dolls n’étaient au final que comme lui, des poupées, il leur manquait pour la plupart ce quelque chose qui fait qu’on est humain ou qu’on ne l’est pas.

Comment Ilona appelait-elle ça déjà ? Des… Des…


« Tu sais les enfants ils sont méchants, et les Dolls ne sont pas intéressantes, il n’y a que le Clown, il n’y a que lui qui peut compter. Il n’y a que lui qui est gentil. »

Des…

« Et ça me rends pas moins triste ce que tu fais, parce que c’est juste des trucs d’enfants. »

Des…

« Tu ne devrais pas faire ça, est ce que ça te rends moins triste toi ? »

Des…

« Les … Câlins »

Il avait finis par trouver le mot qu’employait Ilona. Des câlins, c’était ça qui rendait les enfants plus heureux. Mais ce qui rendait des humains heureux étaient vraiment valable pour les Dolls ?
Lullaby en doutait…

Pourtant il ne bougeait pas et laissait Zak les bras autour de lui.

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 9 Jan - 0:38

Zak ne bougeait pas. Ecoutant chaques réponses de Lullaby.

- Maintenant il n’y a plus que le Clown qui m’intéresse, parce que le Clown me trahira jamais lui.

- C'est ce que tu penses, Lullaby. Tôt ou tard celà arrivera, te faisant encore plus mal.

Zak venait de prononcer cette phrase dans un murmure, si doucement, que surement Lullaby ne l'avait pas entendue. Il baissa les yeux. Cette phrase était sortie de sa bouche toute seule, comme si il avait laissé place à quelqu'un d'autre durant un instant. Avait-il déjà vécu ça avant? Il y'avait forcément une raison.

- Tu sais les enfants ils sont méchants, et les Dolls ne sont pas intéressantes, il n’y a que le Clown, il n’y a que lui qui peut compter. Il n’y a que lui qui est gentil.

Zak dessérra son étreinte. Il était blessé intérieurement, comment peut-on dire celà alors qu'il n'avait jamais vraiment essayé de se lier d'amitié avec quelqu'un? Comme une Doll? Il n'était pas blessé du fait qu'il ne s'attachait pas à lui, juste qu'il catégorisait les gens un peu durement.

- Les gens ne sont pas tous pareils, Lullaby.

Un autre murmure. Encore parti tout seul. Ses bras se détachèrent de sa taille, revenant à leur place habituelle. Il sourit, la tête baissée, laissant entrevoir une nouvelle fois ses canines pointues.

- Alors je ne suis pas assez interessant moi non plus...

- Et ça me rends pas moins triste ce que tu fais, parce que c’est juste des trucs d’enfants

Les paroles résonnaient dans sa tête. Lullaby n'avait pas si tort.

- Tu ne devrais pas faire ça, est ce que ça te rends moins triste toi ?

- Les … Câlins

- Je ne sais pas. Je pense que si on y met des sentiments, ça me ferait moins mal. Je ne pense pas que ça ne soit que des trucs d'enfants.

Il se retourna dos à Lullaby.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 9 Jan - 1:18

Zak lui répondit tout doucement quelque chose, quelqu’un d’autre que Lullaby n’aurait pas entendu, mais la Doll avait une ouïe très fine, sûrement dût au fait qu’il aimait écouter des berceuses jusqu’à la moindre note. L’autre venait donc de lui dire quelque chose qui fit très mal au petit berceusophile, que le Clown le trahirait un jour. C’était impossible, jamais il ne ferait ça, Lullaby ne voulait pas croire et n’avait pas envie d’entendre ça.
Comment Zak pouvait-il dire ça de son propre créateur ? De celui qui avait fait toutes les Dolls ? C’était grâce à lui qu’il existait alors pourquoi dire des choses comme ça ? Il n’aimait vraiment pas ça, il eut envie de se replier sur lui-même tellement sa tristesse augmentait encore et encore.

Sans le savoir, Lullaby avait blessé lui aussi de son côté Zak. Et celui-ci tenta de lui expliquer que les gens n’étaient pas tous pareils, et en se détachant de la petite Doll aux berceuses, ajouta qu’apparemment lui aussi ne devait pas être intéressant non plus. La poupée maquillée leva ses yeux vers celles aux cheveux longs. Est-ce que Zak pouvait être différent des autres ? Il n’y avait pas vraiment réfléchis, après tout il ne le connaissait pas, juste depuis cette nuit et n’avait pas envie de le connaître. Il avait peur, peur qu’on l’abandonne, comme Ilona l’avait fait. Il préférait s’accrocher au Clown, persuadé qu’il serait le seul à jamais le trahir, et pourtant Zak disait le contraire.
Mais c’était impossible, tout simplement impossible.


*Jamais le Clown ne me laissera, jamais, jamais, jamais*

Mais le discours de Zak n’était pas terminé, pour lui les câlins n’étaient pas seulement un truc d’enfants, que si on y mettait des sentiments ça faisait moins mal.
Seulement des sentiments Lullaby en avait eut et il en avait souffert, comment alors faire confiance à quelqu’un d’autre ? Et puis le Clown lui avait bien dit que les autres le trahiraient, alors pourquoi donner quelque chose à quelqu’un si on savait qu’il le casserait ? C’était inutile et ça faisait bien plus mal.


« Le Clown ne me laissera jamais tomber, il m’aime, il est le seul… Qui me trahira jamais, c’est lui qui me l’a dit, c’est impossible qu’il me fasse du mal »

Mais ses paroles donnaient l’impression de quelqu’un qui essaie de se convaincre, et au fond de lui la douleur était de plus en plus forte.

« Pourquoi es-tu si méchant ? Pourquoi tu dis ces choses ? Tu aimes les enfants c’est ça ? Ils ne t’ont pas trahis toi alors, pas encore. Tu verras après tu sauras que le Clown… Le Clown est le seul qui est gentil pour de vrai ».

Et tout en disant cela, de sa voix aigue, plus que d’habitude qui prouvait qu’il était énervé et triste, les larmes lui montaient aux yeux.

« Pourquoi tu me tournes le dos ? Pourquoi est ce que tout le monde est si… méchant… »

Ses derniers mots ne furent qu’un sanglot, et les larmes qu’il ne retenait plus se mirent à couler sur ses joues. Les Dolls étaient si parfaites qu’elles pouvaient même pleurer, mais était-ce un bien ou un mal ? Pouvoir souffrir n’était peut-être pas si extraordinaire, mais c’est ce qui les rapprochait les plus des humains au final.
Lullaby posa ses jambes sur le lit et les serra contre son corps et pleura plus fort.


« Personne n’aime Lullaby, personne n’aime les berceuses, il n’y a que le Clown, il n’y a que lui… »

Il voulait voir le Clown, il voulait que son créateur le serre dans ses bras, que ça soit lui qui lui fasse un câlin, comme un papa à son enfant, mais ça Lullaby ne pouvait pas comprendre ce sentiment, vu qu’il ne savait pas ce qu’était un père.

« Je me sens si seul, pourquoi est ce qu’il n’est pas là, s’il m’a abandonné je veux mourir… »

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 9 Jan - 10:51

Les yeux de Lullaby se posèrent sur Zak, qui était toujours dos à lui. Il avait conscience que les paroles qu'il avait prononcées sans le faire exprès devait être dures pour quelqu'un comme Lullaby. Zak baissa les yeux, ce n'est pas comme ça que Lullaby comprendrait.

- Le Clown ne me laissera jamais tomber, il m’aime, il est le seul… Qui me trahira jamais, c’est lui qui me l’a dit, c’est impossible qu’il me fasse du mal

Peut-être que lui aussi, a vécu celà. Après tout, si il a tué c'est forcément pour une raison. Mais Zak savait que Lullaby essayait juste de se convaincre, sa voix était pleine de doutes. Zak devait le convaincre que les gens n'étaient pas tous pareils, mais comment?!

- Lullaby.. Je ne sais pas vraiment comment te l'expliquer. J'ai du respect envers notre créateur, sans lui je ne serai pas là. Mais, ce que je veux te dire c'est que tout le monde peut te faire du mal, que ce soit quelqu'un en qui tu as une confiance aveugle, comme le Clown ou que ce soit un méchante personne.

- Pourquoi es-tu si méchant ? Pourquoi tu dis ces choses ? Tu aimes les enfants c’est ça ? Ils ne t’ont pas trahis toi alors, pas encore. Tu verras après tu sauras que le Clown… Le Clown est le seul qui est gentil pour de vrai.

Il écarquilla les yeux, Zak était-il vraiment méchant? Il voulait juste lui faire comprendre que le monde était quelque chose dont il ne fallait pas avoir confiance. Qu'il fallait s'en méfier. Il ne savait plus quoi dire, Lullaby l'avait encore blessé. Mais la Doll aux allure d'un pierrot, elle l'aussi l'était. Sa voix était plus aigüe que d'habitude, les larmes lui montaient aux yeux. Non Zak ne voulait pas ça.

- Je n'aime pas les enfants. Mais quand je les vois si heureux, je ne peux m'empêcher de les envier, c'est plus fort que moi.. Pourquoi les Dolls ne pourraient pas l'être elles-aussi? Tu ne penses pas?

- Pourquoi tu me tournes le dos ? Pourquoi est ce que tout le monde est si… méchant…

Le monde est cruel, Lullaby s'en était rendu compte. Mais, celui-ci se mit à pleurer, Zak ne voulait pas ça non plus. Il se mordit la lèvre. Zak se retourna, pouvant voir la pauvre Doll qui pleurait. Lullaby était beau, avec ses larmes sur ses joues, il l'était toujours autant. Il avait serré les jambes contre son petit corps..

- Personne n’aime Lullaby, personne n’aime les berceuses, il n’y a que le Clown, il n’y a que lui... Je me sens si seul, pourquoi est ce qu’il n’est pas là, s’il m’a abandonné je veux mourir…

Zak se raprocha, son visage a quelques centimètres de la Doll qui pleurait toujours. Collant son front à l'autre, il lui dit doucement :

- Pourquoi dis-tu que personne ne t'aime? Moi je t'aime bien, et je suis sur que des gens ici t'apprécient autant que moi. Moi j'aime tes berceuses aussi, elles sont belles, elle rendent les gens heureux. Pourquoi est-ce qu'il n'y aurait que notre créateur qui aimerait ce que tu es et ce que tu fais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Lun 11 Jan - 12:59

Zak essayait de faire comprendre à Lullaby que le Clown, comme les autres, pouvaient lui aussi le trahir, qu’il n’y avait pas que lui qui pouvait l’aimer. Mais ce n’était pas quelque chose que la petite Doll aux berceuses pouvait facilement comprendre. Parce qu’il se souvenait comment son créateur lui avait montré qu’il était le seul qui devait compter et pour qui il compterait. Lullaby avait peut-être plus de 90 ans, il n’en restait pas moins gamin dans sa tête, innocent, naïf, prêt à croire tout ce qui lui dirait le Clown.
L’autre disait qu’il n’aimait pas les enfants mais que quand il les voyait heureux, il avait aussi envie de l’être. Très honnêtement Lullaby ne pensait pas que les enfants étaient vraiment heureux dans un monde qu’il ne pouvait quitter et où il risquait de se faire tuer à chaque attraction, mais il s’en fichait, parce que sans doute que s’ils étaient là c’était parce qu’ils le méritaient, parce que le Clown les avait choisis. Le bonheur touchait chacun différemment, certaines Dolls savaient comment être heureuse, Lullaby ne savait pas. Sauf quand il était avec la personne la plus importante pour lui donc : le Clown.

Et il continuait à pleurer ne sachant pas comment se consoler, n’ayant jamais appris. Zak colla alors son front au sien, et la Doll aux berceuses écarquilla les yeux, les larmes continuant à couler sur ses joues, éparpillant son maquillage partout sur son visage. Celui aux cheveux longs lui dit qu’il l’aimait bien, et qu’il aimait ses berceuses, qu’il les trouvait belles. Ce n’était pas souvent qu’on disait ce genre de choses à Lullaby, du coup il se sentit un peu désarçonné. Le Clown lui avait dit de ne faire confiance en personne, et il avait sûrement raison, mais Zak disait qu’il aimait ses berceuses…
Mais Ilona aussi aimait ses berceuses et pourtant elle l’avait trahit, elle l’avait abandonné, elle n’avait pas voulu chanter pour lui. Peut-être que Zak ferait pareil, pourquoi devrait-il le croire, l’écouter, lui faire confiance ?
Comment savoir si ce que disait l’autre était vrai, et même si c’était vrai qu’est ce qui prouvait qu’un jour il ne changerait pas d’avis ? Il finirait par lui faire du mal, c’était obligé.

Lullaby du coup avait mal à la tête, à cause des larmes, à cause des doutes, à cause de la tristesse, puis sans doute aussi à cause de la fatigue. Les Dolls étaient si bien conçus qu’elle pouvait même ressentir ce genre de douleur physique, pas forcément agréable. La petite poupée ne savait pas du tout comment soigner ça, un enfant aurait sûrement pris des médicaments, mais cela ne devait pas être véritablement efficace sur une Doll.


« Pourquoi est-ce que tu dis que tu m’aimes bien ? Est-ce que tu veux me faire du mal ? »

Lullaby essuya ses larmes avec sa manche, enlevant la plupart de son maquillage en même temps. Et planta ses grands yeux bleus sérieux dans ceux de Zak. C’était sûrement bizarre de voir son visage de porcelaine sans tous les barbouillages qu’il y avait dessus, comme si on lui avait donné une nouvelle frimousse, plus sérieuse, moins masqué.

« Comment je peux savoir si ce que tu dis est vrai et si tu ne me trahiras pas ? Ilona aussi disait beaucoup de choses gentilles mais après elle ne voulait plus chanter. Je ne peux pas voir le mensonge chez les autres, moi je ne sais faire que chanter des berceuses. »

Sa voix était claire, mais calme et posée, on voyait bien que la petite Doll était réfléchie, elle voulait vraiment comprendre, vraiment savoir.

« C’est plus facile de ne croire qu’en une seule personne, le Clown il sera sûrement toujours là pour moi. Les autres je ne sais pas. Même si tu aimes mes berceuses, même si tu dis que tu m’aimes bien, je ne sais pas si tu dis la vérité. Avoir confiance en quelqu’un est dur. Est-ce que toi tu as confiance en moi ? Comment peux-tu dire que tu m’aimes bien sans savoir si je vais te trahir ? Alors qu’on ne se connaît pas. Je ne comprends pas tout, je ne sais pas, je préfère croire ce que me dis le Clown. »

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mar 12 Jan - 16:55

Lullaby continuait de pleurer, et Zak avait toujours son front contre le sien.. Il se sentait bien, vraiment bien, il ne bougerait pas. Le maquillage de la petite Doll partait, se maquillait-il? Voir Lullaby a moitié au naturel était aussi beau que si il était maquillé comme un pierrot.

- Pourquoi est-ce que tu dis que tu m’aimes bien ? Est-ce que tu veux me faire du mal?

Il rit. Un rire clair, sans aucune pointe de sadisme pour une fois.

- Et bien, il n'y a pas vraiment de raison particulière. Je me sens mieux avec toi qu'avec les autres personnes. Et puis tu es naturel, toutes ces raisons font que je t'aime bien. Pourquoi voudrais-tu que je te fasses du mal?

La Doll essuya ses larmes, laissant quelques traces noires ça et là. Son regard se posa sur celui de Zak, un regard sérieux. La Doll aux oreilles poitues cessa de rire.

- Comment je peux savoir si ce que tu dis est vrai et si tu ne me trahiras pas ? Ilona aussi disait beaucoup de choses gentilles mais après elle ne voulait plus chanter. Je ne peux pas voir le mensonge chez les autres, moi je ne sais faire que chanter des berceuses.

Il sourit cette fois.. Lullaby n'avait pas tord, on n'accorde pas sa confiance comme ça. Elle s'appellait donc Ilona..? Zak lui répondit d'une phrase quelque peu énigmatique...

- A toi de voir si je suis sincère ou non.. on ne peut pas voir le mensonge, mais on peut le sentir parfois.

Il se tut, puis reprit.

- Ilona? Est-ce à cause d'elle que tu n'aimes plus les enfants?

Lullaby s'était calmé. Le regard toujours aussi sérieux..

- C’est plus facile de ne croire qu’en une seule personne, le Clown il sera sûrement toujours là pour moi. Les autres je ne sais pas. Même si tu aimes mes berceuses, même si tu dis que tu m’aimes bien, je ne sais pas si tu dis la vérité. Avoir confiance en quelqu’un est dur. Est-ce que toi tu as confiance en moi ? Comment peux-tu dire que tu m’aimes bien sans savoir si je vais te trahir ? Alors qu’on ne se connaît pas. Je ne comprends pas tout, je ne sais pas, je préfère croire ce que me dis le Clown.

- Je sais qu'avoir confiance en quelqu'un est compliqué. Mais il y'a des gens qui l'accordent trop vite. C'est mon cas, moi j'ai confiance en toi.. Peut-être que je ne devrai pas mais c'est un de mes défauts.. Peut-être que tu me trahiras, je sais. Mais je n'y peux rien je m'attache trop vite aux gens. On ne se connait pas pourtant je sais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mar 12 Jan - 21:02

Pourquoi est-ce que ses premières paroles firent rire Zak, Lullaby n’en savait rien, il ne comprenait pas, enfin l’autre n’avait pas l’air de se moquer de lui ni d’être méchant, c’était déjà ça. La Doll était sérieuse elle, quand elle posait ses questions, il n’y avait pas de raison d’en rire.
Les explications de la poupée aux cheveux longs paraissaient sincères, mais comment être sûr ? Il lui dit qu’il n’y avait pas de raisons particulières au fait qu’il l’aime bien, ajoutant quelques compliments : comme quoi il se sentait mieux avec lui, qu’il le trouvait naturel. Puis finalement lui demandant pourquoi il lui ferait du mal.
Ca paraissait évident à Lullaby pourquoi, parce que les autres font souffrir tout simplement. Zak lui expliqua que c’était à lui de décider, de voir s’il était sincère ou non, que parfois ça se sentait.


*Et comment je peux le sentir ?*

Est-ce que la sincérité avait une odeur ? Il essaya de renifler innocemment l’air, mais il ne sentait rien de différent. Ca n’avait pas l’air si facile de « sentir » la sincérité, peut-être qu’une Doll au nez développé aurait pu lui répondre, mais pour l’instant il n’y avait que Lullaby et Zak, alors il ne pouvait pas savoir au vu de l’odeur.

Après cela, la Doll lui demanda des renseignements sur Ilona.


« C’est parce qu’elle n’a pas voulu chanter. Elle disait qu’elle était mon amie, mais elle ne voulait plus chanter. »

En fait ce que voulait expliquer Lullaby s’était qu’Ilona l’avait abandonné, laisser tomber comme une chaussette pour rentrer chez elle. Mais il n’arrivait à le dire qu’en parlant des berceuses, c’était sa manière à lui de s’exprimer.
Si Zak comprit ou non, c’était son affaire après tout.

Pour finir, il annonça à la Doll aux berceuses qu’il existait des personnes qui faisaient confiance facilement, et qu’il en faisait partie lui, car il faisait confiance à Lullaby. Il n’y pouvait rien, il s’attachait trop vite aux gens. Apparemment Zak prenait le risque de se faire trahir sans savoir la douleur que cela pouvait entraîner.
L’autre poupée n’en n’était pas capable, il lui fallait du temps, beaucoup de temps. Cela irait plus vite par exemple si le Clown lui disait que c’est bon, il n’y a rien à craindre, par contre ça ne marcherait jamais s’il lui disait le contraire. Mais sans l’intervention de son créateur, il y avait peut-être une petite chance que Lullaby puisse s’attacher à nouveau, minime certes, mais possible. Il faudrait simplement de la patience…


« Je ne sais pas pourquoi tu m’aimes bien et tu as confiance en moi, j’essaierai d’être gentil mais moi je ne peux pas avoir confiance en toi. Pas tout de suite. Tu devrais te faire d’autres amis que moi, ou alors chanter des berceuses car c’est sûr, les berceuses c’est quelque chose qui nous abandonnes jamais. En tout cas moi elles me sont toujours fidèles. »

Il posa doucement ses jambes à nouveau par terre, puis tenta un minuscule petit sourire. Peut-être que parler avec Zak l’avait rendu plus triste puis finalement l’avait un peu consolé. Est-ce que les relations avec les autres étaient toutes aussi compliquées ? On souffrait à cause d’une personne puis finalement la même personne nous réconfortait.
C’était vraiment très bizarre, Lullaby n’était pas sûr de pouvoir réellement comprendre cela un jour.


« Je pense que tu es bizarre toi aussi, tu fais mal et tu fais du bien, c’est très étrange, je ne comprends vraiment pas tout ça. Mais je veux bien que tu restes un peu avec moi si tu veux. Puis je pourrai t’apprendre plus de berceuses aussi ».

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mer 13 Jan - 11:59

Zak remarqua que Lullaby se demandait pour quelle raison il avait rit au cours de sa question. Il vit aussi face à sa phrase qu'il essaya de sentir l'air, innocement comme un enfant le ferait. C'était très mignon! Il rit de nouveau, Zak avait mal formulé sa phrase.

- Haha. Tu es vraiment trop mignon! Hahaha! Désolé j'ai mal formulé ma phrase! Quand je te dis sentir la sincérité hm, on peut la sentir parfois à l'intonation de la voix de quelqu'un, ou à son regard, mais ça reste rare.

Il rigolait toujours, des larmes se formèrent dans le seul oeil qu'on pouvait apercevoir, elles glissèrent le long de son visage pâle, parcourant sa longue cicatrice, et finirent leur course par terre. Une Doll pouvait aussi pleurer parce que c'était très drôle? Vraiment étrange... Zak s'arrêta enfin, le visage mouillé de ses larmes. Son oeil bleu croisa ceux de Lullaby, il reprit un air sérieux.

- Je ne me moque pas de toi hein? C'est juste que je trouve ça mignon.

La petite Doll ouvrit la bouche :

- C’est parce qu’elle n’a pas voulu chanter. Elle disait qu’elle était mon amie, mais elle ne voulait plus chanter.

Hm, c'est vrai que Lullaby est très attaché aux berceuses. Ne pas lui en chanter serait du suicide, même si quelques moments auparavant il ne lui dit rien quand Zak lui avait annoncé qu'il n'en connaissait pas d'autre. La petite l'avait surement abandonné, pour sortir du parc. Il réfléchit, de quelle manière il allait lui demander :

- Hm, pour toi qu'est-ce que c'est qu'un ami? Est-ce que c'est quelqu'un qui doit toujours chanter? Tu sais, à force de chanter on peut avoir des problèmes de gorge, quoique, juste les humains, je ne sais pas si nous tombons malades, nous les Dolls. Cette petite t'as abandonné hein? Je comprends donc pourquoi tu as tant de mal à accorder ta confiance..

Il se tut. Peut-être qu'il avait tout faux?

- Je ne sais pas pourquoi tu m’aimes bien et tu as confiance en moi, j’essaierai d’être gentil mais moi je ne peux pas avoir confiance en toi. Pas tout de suite. Tu devrais te faire d’autres amis que moi, ou alors chanter des berceuses car c’est sûr, les berceuses c’est quelque chose qui nous abandonnes jamais. En tout cas moi elles me sont toujours fidèles.

Zak allait devoir commencer à apprendre des berceuses... Soudain, la petite Doll posa ses jambes fluettes au sol, et Zak pu apercevoir un micro-sourire de la part de Lullaby. C'est toujours mieux que rien peut-être qu'il avait réconforté Lullaby..

- Je pense que tu es bizarre toi aussi, tu fais mal et tu fais du bien, c’est très étrange, je ne comprends vraiment pas tout ça. Mais je veux bien que tu restes un peu avec moi si tu veux. Puis je pourrai t’apprendre plus de berceuses aussi.

Il sourit, faire du mal et du bien, hm c'est vrai que c'est compliqué. Zak était content, après tout la petite Doll lui avait quand même accordé un peu de sa confiance, sinon il ne lui demanderai pas de rester avec lui.

- Moi aussi je me trouve bizarre parfois.. Je fais mal et je fais du bien? Vraiment? Tant que je ne te fais pas que du mal tout ira bien.. Je veux bien rester avec toi, ça me ferait vraiment plaisir, et puis apprendre des berceuses? Pourquoi pas? Si toi aussi tu voudras bien voir mes dessins. D'ailleurs, je veux te faire un dessin, je vais te dessiner toi, et puis mh... tu seras, dans le manège à poupées! Parce que ce lieu te ressemble, et il est chantant, tout comme toi.

Il marqua une pause, Lullaby était gentil, il aurait pu refuser sa présence et pourtant, malgrè sa réticence il lui proposait de rester avec lui.

- Si je m'en rappelle bien, tu voulais dormir, je vais te laisser tranquille si tu le souhaites, moi je ne suis pas fatigué, je dessinerai. Si tu veux dormir, ça ne me dérange pas. Je ne voudrai pas que tu tombes de fatigue demain!

Zak détacha son visage du front de Lullaby et attendit une quelconque réponse de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mer 13 Jan - 13:50

L’innocence de Lullaby fit rire Zak, c’est vrai que cela pouvait paraître ridicule de voir une Doll respirer l’air pour chercher ce que sentait la sincérité. L’autre lui expliqua alors son erreur, apparemment ce n’était pas juste à l’odeur mais aussi au son. Là-dessus Lullaby était très fort, le son faisait partit de lui, il était lui-même né d’une note de musique, alors forcément il s’y connaissait très bien. Pourtant il ne savait pas du tout comment il aurait pu entendre la sincérité, dans quelle tonalité pouvait-elle s’exprimer ?
Zak lui expliqua aussi qu’il ne se moquait pas de lui et qu’il le trouvait mignon.


*Ah bon je suis mignon ? Je ne vois pas pourquoi*

Cependant quand il vit la larme il ne put s’empêcher de demander :

« Tu pleures toi aussi, tu es encore triste ? »

Puis l’autre Doll fit des suppositions quand à Ilona, il n’avait sûrement pas tort dans ce qu’il disait, la gamine l’avait abandonné, pour pouvoir rentrer chez elle, elle l’avait tout simplement laissé tomber comme si leur amitié n’avait jamais rien signifié. Mais qu’est ce que c’était un ami ? C’était une question bien difficile, la réponse se trouvait sûrement dans le cœur de ceux qui en avait ou en avait eu un. Mais pour pouvoir l’expliquer avec des mots, c’était une autre affaire. En tout cas ce n’était pas réellement chanter tout le temps des berceuses. Par contre Lullaby n’avait jamais pensé qu’à force de chanter, les enfants pouvaient avoir mal à la gorge, vu qu’il n’avait jamais eu de douleur lui.

« Ilona, elle voulait rentrer chez elle plutôt que rester avec moi, pourtant j’étais son ami. L’amitié c’est bizarre, c’est se sentir bien avec quelqu’un et avoir envie de rire et d’être près de lui. Mais ça marche à deux, on ne peut pas être ami tout seul. Si l’autre veut plus être ton ami alors tu te retrouves tout seul, abandonné et trahit. Ca fait très mal. »

Et en parlant de mal, Zak fut content de savoir qu’il ne faisait pas que ça, qu’il pouvait aussi faire du bien. Il voulait bien rester avec lui, mais Lullaby avait quand même un peu peur, peut-être n’aurait-il pas du proposer quelque chose comme ça, mais maintenant c’était trop tard pour faire marche arrière. Tant pis, puis apparemment la Doll aux cheveux longs voulait bien apprendre d’autres berceuses, cependant il voulait en échange montrer ses dessins à Lullaby, faire son portrait également.
Peut-être que c’était ça l’amitié, un échange. Mais la poupée des berceuses ne voulait pas encore accepter Zak comme son ami, que se passerait-il s’il acceptait donc de voir ses dessins ? Mais l’autre lui avait chanté une berceuse et avait écouté les siennes, ça ne serait pas polie de refuser.


« Je veux bien voir tes dessins et que tu me dessines aussi. Puis j’aime beaucoup la Maison des Poupées, je m’amuse beaucoup là bas. »

D’ailleurs c’était là bas qu’il avait rencontré un drôle d’enfant qui se baladait avec un panda, Elliot et Heimdall, à qui il devait des berceuses. Quand il les rencontrerait à nouveau, il n’hésiterait pas à leur en chanter le plus possible.
Mais pour l’instant ce n’était pas le sujet. Zak voulait savoir si Lullaby voulait dormir, car lui allait sûrement aller dessiner. Il demandait cela tout en se décollant de la petite Doll.


« Je n’arrive pas à dormir. Mais comment vas-tu dessiner ? Il fait noir, cela va être difficile. Il faudrait trouver de la lumière. »

Et Lullaby se leva pour chercher une lampe quelque part…

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 14 Jan - 14:02

- Tu pleures toi aussi, tu es encore triste?

Zak lui dit d'un ton neutre, tout en triturant ses cheveux :

- Oh non. Je ne suis pas triste, justement c'était drôle, mais je ne savais pas qu'on pouvait aussi pleurer de rire. C'est vraiment bizarre.

Il se tut, les Doll étaient vraiment parfaites. Une vraie copie des humains, comment le Clown a-t-il pu faire pour fabriquer des choses qu'on confondrait avec les humains? Zak pensait à son créateur, à ce qu'il avait pu penser pour avoir une idée si originale. Il était dans la lune, tellement qu'il n'avait pas entendu Lullaby continuer.

- Ilona, elle voulait rentrer chez elle plutôt que rester avec moi, pourtant j’étais son ami. L’amitié c’est bizarre, c’est se sentir bien avec quelqu’un et avoir envie de rire et d’être près de lui. Mais ça marche à deux, on ne peut pas être ami tout seul. Si l’autre veut plus être ton ami alors tu te retrouves tout seul, abandonné et trahit. Ca fait très mal.

Il baissa les yeux, pauvre Lullaby. Cette fille l'avais juste abandonné pour rentrer chez elle. C'est vraiment triste.

- Mh, c'est vrai, il faut que ça marche à deux. Je sais que ça fait mal. Mais au bout d'un moment on oublie..

Puis ils changèrent de sujet, Zak savait que Lullaby doutait encore de sa sincérité, ce n'est pas grave, un jour il aura peut être entièrement confiance en lui..

- Je veux bien voir tes dessins et que tu me dessines aussi. Puis j’aime beaucoup la Maison des Poupées, je m’amuse beaucoup là bas.

Très bien, ça sera à la maison des poupées! Zak était tout excité intérieurement, comment allait-il le dessiner? Assis? Debout? Avec les poupées? En train de chanter?! Il essaya de ne pas trop montrer sa joie intérieure. Il se creusait déjà la tête...

- Je n’arrive pas à dormir. Mais comment vas-tu dessiner ? Il fait noir, cela va être difficile. Il faudrait trouver de la lumière.

Lullaby s'était levé, afin de lui chercher une lampe. Zak se leva et lui prit le bras.

- Non, ne t'embêtes pas je vais chercher si tu veux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Jeu 14 Jan - 21:23

Si les Dolls étaient bizarres ce n’était pas si certain, elles étaient juste très bien conçues. Et puis toutes n’étaient pas comme ça, il en existait des vraiment étranges, qui ne ressemblaient même pas à des enfants, et à peine à des poupées. Peu importait.

Pour l’amitié Zak fut d’accord, cela marchait à deux, mais selon lui si l’abandon faisait mal avec le temps on pouvait l’oublier.
Lullaby, lui, n’avait jamais oublié et pourtant ça datait de vraiment longtemps.
Peut-être fallait-il au moins mille ans pour moins souffrir.

Alors qu’il cherchait une lampe de poche, la Doll aux cheveux longs l’attrapa par le bras et lui dit qu’il allait chercher lui. Lullaby récupéra doucement son bras et sourit :


« Ne t’inquiète pas, à deux on ira plus vite, et quand tu dessineras je te chanterai des berceuses. »

La poupée aux berceuses donc, de beaucoup meilleure humeur qu’au début de la soirée, ouvrit le placard qu’il trouva complètement vide. Il en ouvrit un autre, idem. Pas de lampe de poche. Il fouilla sous le lit, sous les matelas, dans les moindres recoins de la chambre, tâtonnant partout, et ne trouva pas l’objet voulu.

« Il n’y a pas de lampe de poche dans cette pièce, il va falloir chercher ailleurs. Ou alors on pourrait demander aux autres Dolls, je vais voir ».

C’est ainsi que Lullaby quitta la chambre à la recherche d’une lampe de poche, demandant aux Dolls qu’il croisait. Certaines répondaient, d’autres non, cela dépendait du caractère de chacune.
Et pour une fois il dut faire attention au monde autour de lui. C’était bizarre, il n’avait jamais remarqué qu’il y avait autant de poupées, il savait ne pas être la seule création du Clown, mais il ne pensait pas que celui-ci en avait fait tant d’autres.
Il eut mal en lui… Ne suffisait-il vraiment pas aux Clowns ? En plus de tous les enfants, il créait énormément de poupées… Peut-être même n’avait-il plus tellement conscience de l’existence de Lullaby, après tout ils ne se voyaient pas tellement les deux, le créateur étant sans arrêt occupé.


*Non je pense qu’il ne m’oublie pas, je refuse de le croire, il a beaucoup de travail, mais il m’aime quand même*

Se reprenant, il continua de chercher une lampe de poche. Finalement il en trouva une dans un tiroir et revint dans la chambre.

« J’ai trouvé, tiens je l’allume, tu pourras dessiner. Est-ce que tu as tout ce qu’il te faut ? Des crayons, du papier ? Tu veux peut-être que je m’assois sur le lit pour que tu puisses bien me dessiner ? »

Lullaby s’assit sur le lit, prêt à jouer le modèle. Puis soudain il se rappela d’un truc très très très grave. Pire encore. Terrible. Les larmes avaient fait couler son maquillage. Et il s’était baladé comme ça dans tout Puppet’s Place. Pas étonnant que certaines Dolls l’avaient regardé bizarrement, c’était vraiment rare… Voir impossible, de voir Lullaby sans maquillage et là...

Immédiatement il fouilla dans sa poche, en tira pleins de crayons et un petit miroir et retraça sur le visage tout ce qui avait disparu. Une fois cela fait il fut plus satisfait, il était bien mieux avec ce masque, comme protégé du monde extérieur.


« J’avais oublié de remettre mon maquillage, ça n’allait pas du tout. Maintenant je suis beaucoup mieux alors tu vas pouvoir faire un bien plus beau portrait ».

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Ven 15 Jan - 23:08

Lullaby lui avait sourit. Encore mieux qu'avant, la Doll était-elle consolée? Pas si sur...

- Ne t’inquiète pas, à deux on ira plus vite, et quand tu dessineras je te chanterai des berceuses.

Des berceuses pendant qu'il dessinait? Génial, il allait pouvoir en apprendre. Tout content, il chercha la présence d'une lampe. Rien..

- Il n’y a pas de lampe de poche dans cette pièce, il va falloir chercher ailleurs. Ou alors on pourrait demander aux autres Dolls, je vais voir.

- D'accord! Je t'attend ici.

Zak s'assit sur son lit, en attendant Lullaby, qui était parti a la recherche d'une lampe. Il l'entendait chercher, demandant aux Dolls si elles en avaient ou non. Certaines ne prenaient même pas la peine de lui répondre, quelle impolitesse.

Lullaby revint enfin, avec une lampe de poche!

- J’ai trouvé, tiens je l’allume, tu pourras dessiner. Est-ce que tu as tout ce qu’il te faut ? Des crayons, du papier ? Tu veux peut-être que je m’assois sur le lit pour que tu puisses bien me dessiner ?

Zak se leva du lit, puis regarda Lullaby, avant de lui répondre :

- Merci beaucoup pour la lampe, j'ai ce qu'il me faut. Hm si tu veux assis-toi! Je n'ai jamais déssiné avec un modèle vivant! Alors sois indulgent haha. Et puis si tu veux dormir, ou que tu as mal quelque part on arrêtera, on reprendra demain.

Mais avant, Lullaby prit un air grave, Zak fronca les sourcils. En moins de 2 minutes, il avait sorti des crayons de sa poche, se remaquillant.

- J’avais oublié de remettre mon maquillage, ça n’allait pas du tout. Maintenant je suis beaucoup mieux alors tu vas pouvoir faire un bien plus beau portrait.

Zak rit.

- Moi j'aime les deux, avec ou sans maquillage tu es beau de toute façon, mais si tu préfères !

Zak commença a dessiner, extrèmement concentré, il ne voulait pas rater ce dessin, non. Il ne voulait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 16 Jan - 18:32

Lullaby resta assit sur le lit, se tenant prêt à être dessiné. Il était un peu raide parce qu’il n’avait jamais joué le modèle avant ça, mais il savait qu’il ne fallait pas bouger pour pas déconcentrer celui qui dessinait. Il était plutôt fier, parce qu’on allait faire un portrait de lui et que la situation lui plaisait, après tout pourquoi pas ?
En plus quand l’autre serait concentré, il pourrait sûrement se permettre une petite berceuse, ou deux, ou trois, ou plus, cela le décontracterait.
Zak lui dit que s’il était fatigué ou s’il avait mal quelque part, il pouvait dormir, mais Lullaby était bien trop impatient de voir le résultat. Et puis au pire tant pis, il se reposerait le lendemain matin, une Doll avait beaucoup moins besoin qu’un enfant de dormir, en tout cas pour lui ça marchait comme ça.

Le fait que Lullaby se remaquille fit rire Zak, la poupée aux berceuses se demandait s’il se moquait de lui à cause de cela, mais l’autre expliqua qu’il aimait les deux, qu’il le trouvait beau avec ou sans maquillage.


*Je suis…beau ?*

Sans le vouloir les joues de Lullaby rosirent, il n’était pas habitué aux compliments. A part Ilona on ne lui en faisait jamais, sauf peut-être sur ses berceuses mais ce n’était pas pareil. Ce n’était pas directement sur lui.
Il était soudainement très gêné, il aurait voulu se cacher, mais Zak ne pourrait pas le dessiner s’il le faisait et comme il avait déjà dit qu’il était d’accord cela aurait été vraiment malpoli. Du coup il se raidit un peu plus.


« Ne dis pas des choses comme ça, c’est vraiment très gênant. »

Il n’osait plus croiser les yeux de Zak, persuadé que s’il le faisait après ce qu’avait dit la Doll il deviendrait vraiment tout rouge, et que ça ne serait pas très sérieux.
Surtout qu’il ne voulait pas agir de cette manière. Être aussi sensible aux compliments n’était pas une bonne chose, il ne voulait pas que la Doll aux cheveux longs se trompent sur ses intentions et croient que Lullaby commençait à avoir confiance. Ce n’était pas du tout ça, s’il était gêné c’est uniquement parce qu’il était n’avait pas l’habitude et qu’il était une poupée qui rougissait facilement, voilà s’était tout, pas autre chose. Il voulu donc s’expliquer afin que Zak ne fasse pas erreur.


« Je ne suis pas habitué à ce que l’on me complimente, d’ailleurs personne n’a jamais dis que j’étais beau, ce n’est pas très grave, il ne faut pas dire ce genre de choses sinon je suis gêné. Et après tu vas croire que je te fais confiance, alors que je suis juste gêné. Tu comprends ? Enfin merci pour le compliment quand même »

Il avait finit par remercier l’autre Doll, se disant que cela serait tout de même plutôt malpolie de ne pas le faire. C’était bien compliqué comme situation, mieux valait ne pas y penser et laisser Zak faire son portrait…

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Sam 16 Jan - 18:53

Lullaby ne savait pas vraiment comment se tenir, après tout il n'avait surement jamais fait le modèle. Zak aussi n'avait jamais dessiné quelqu'un de vivant. Alors il était un peu anxieux. Face au compliment qu'il avait fait à son voisin ses joues rosirent. Une Doll peut aussi se sentir gênée?! Impresionnant..

- Ne dis pas des choses comme ça, c’est vraiment très gênant.

Il se leva, monta sur le lit, à quatre pattes. Puis se mit à côté de la petite Doll et lui dit :

- Hm. Je vais te faire assis. Oui, j'ai décidé, tu seras assis, hm dans le manège à poupées. Chantes des berceuses si tu veux, je sais que tu es un peu tendu. Ne t'inquiètes pas. Excuses moi, je ne voulais pas te gêner!

Il reparti à contre-sens puis se rassit. Il observa Lullaby, celui-ci semblait ne pas vouloir croiser le regard de Zak. C'est très embêtant.. lui qui voulait justement mettre en valeur ses jolis yeux bleus.

- Je ne suis pas habitué à ce que l’on me complimente, d’ailleurs personne n’a jamais dis que j’étais beau, ce n’est pas très grave, il ne faut pas dire ce genre de choses sinon je suis gêné. Et après tu vas croire que je te fais confiance, alors que je suis juste gêné. Tu comprends ? Enfin merci pour le compliment quand même.

Il comprenait. Mais il voulait dessiner ses yeux à tout prix après tout, un portrait sans yeux n'étais pas un portrait... D'un regard déterminé, voire même presque inquiétant, il se releva, s'approcha de Lullaby, et doucement, de son majeur et de son pouce, releva la tête de celui-ci afin que Zak puisse voir ses yeux.

- Je sais que pour l'instant tu ne me fais pas confiance, donc je comprends très bien. Mais ce n'est pas une raison de fuir mon regard haha ce n'est pas comme si je t'en voulais. Pourrais-tu me me regarder s'il te plait? Pour moi les yeux sont importants dans un dessin, ils reflètent la personnalité je trouve, et puis, ça serait bête que je ne dessine pas tes yeux.

Il retira ses doigts. Attendant une quelconque réponse de la Doll aux allures d'un Pierrot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Dim 17 Jan - 17:31

Zak qui avait envie de dessiner les yeux de Lullaby le força donc à le regarder, relevant son visage et plongeant ses yeux dans ceux de la Doll. Celle-ci alors se mit à devenir toute rouge, encore sous le choc du compliment. Il était bien incapable de se retenir, ses joues prenant une couleur pourpre instantanément.
La poupée aux cheveux longs voulait qu’il la regarde, mais ce n’était pas si facile. Même si les yeux reflétaient la personnalité, même si ça serait bête que Zak ne les dessine pas. Pourtant il n’avait pas le choix, s’il refusait, l’autre ne pourrait pas le dessiner correctement. Donc tout en restant rouge, il fit l’effort de regarder l’artiste.

Pour se détendre, pour se calmer, pour enlever sa gêne qui venait de se développer à la puissance mille, il décida que le mieux serait de chanter une berceuse. Alors tout en veillant de bien regarder celui qui allait faire son portrait il ouvrit la bouche et commença à fredonner.


« Ma petite fille adorée,
Mon enfant chéri, mon trésor,
Il est tard, range tes poupées,
C'est l'heure de se dire bonsoir.
Je vais te chanter en te fermant les yeux
La légende du rêve bleu »

Transporté par les paroles, une fois encore il donna un physique à la berceuse, se faisant aussi léger que sa voix. Comme ses yeux ne quittaient pas Zak cela donnait l’impression qu’elle lui était destinée, que la berceuse avait des yeux et qu’elle le regardait. Mais comme Lullaby était à fond dans ce qu’il chantait, au point d’oublier tout ce qui se trouvait autour de lui, il n’en n’avait pas réellement conscience.

« le rêve bleu, léger mystérieux,
Comme un oiseau, vole autour des berceaux
Il fait son nid
Tout près des touts petits,
Comme pour accrocher leur cœur,
De son aile porte-bonheur »

C’était quasiment magique comme spectacle. Les Dolls étaient vraiment parfaite, en tout cas celle là l’était, le Clown devait sûrement être fier de son travail en voyant ses poupées. Mais ce n’était pas certain qu’il y fasse vraiment attention. Qui pourrait se vanter de comprendre le créateur de toute façon ?
Quand il eut finit de chanter, il se sentait plus naturel, beaucoup moins gêné, ses joues avaient repris leur petit tein de porcelaine. Il se permit un sourire content, ses yeux toujours fixés sur Zak, complètement prêt pour être dessiner, ne sachant pas trop si l’autre avait ou non déjà commencé à faire son portrait.


« Les berceuses s’est vraiment bien pour se sentir mieux et plus heureux, j’ai hâte de voir ton dessin, je suis sûr qu’il sera très réussi ».

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Zak Cyliah

avatar

Messages : 88
Fiche : Clique
Sucres Candy : 223

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: La critique de Dessin
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Lun 18 Jan - 19:33

Lullaby avait prit un teint pivoine quand Zak avait plongé ses yeux dans les siens.
Ne sachant pas vraiment quoi dire face à cette réaction, il se contenta d'aller se rassoir. La petite Doll, maquillée de toutes part, s'éfforçait à croiser les yeux de Zak pour que celui-ci le dessine. D'ailleurs? Où en était le dessin? Regardons un coup.. Hm, il est commencé, c'est déjà ça! Zak avait déjà finit de faire les cheveux et commencait le corps de son modèle, s'appliquant le plus possible. Puis il entendit Lullaby chanter une berceuse, afin de se calmer :

-
Ma petite fille adorée,
Mon enfant chéri, mon trésor,
Il est tard, range tes poupées,
C'est l'heure de se dire bonsoir.
Je vais te chanter en te fermant les yeux
La légende du rêve bleu

Lullaby avait l'air de reprendre ses couleurs originelles, se balancant au rythme de sa berceuse, qui transportait d'ailleurs la Doll aux cheveux longs. Le chanteur de berceuses, ne détournait pas ses yeux cette fois, à fond dans son chant, on aurait vraiment pu croire qu'elle lui était destinée. Zak continuait son dessin, écoutant la voix légère de son voisin. Son dessin prenait forme au fur et à mesure, son corps était presque terminé. Lullaby se tut, pour rechanter une autre berceuse, au plus grand plaisir de Zak :

-
Le rêve bleu, léger mystérieux,
Comme un oiseau, vole autour des berceaux
Il fait son nid
Tout près des touts petits,
Comme pour accrocher leur cœur,
De son aile porte-bonheur

Il se sentait bien, continuant de dessiner. Il avait finit de dessiner le corps. Maintenant le décor, la maison des poupées lui semblait la plus appropriée, un lieu magique, chantant exactement comme son modèle qui s'était tut. Il s'était calmé, la couleur pivoine, qui était visible sur ses joues plusieurs minutes auparavant, avait disparut. Apparement plus calme il dit :

- Les berceuses s’est vraiment bien pour se sentir mieux et plus heureux, j’ai hâte de voir ton dessin, je suis sûr qu’il sera très réussi.

Zak ne dit rien, mais sourit. Celui-ci avait terminé son dessin, il ne lui restait plus que sa partie préférée, le visage. Il n'oublia rien, la bouche fine, le visage enfantin de Lullaby, son petit nez, tout son maquillage. Et pour finir ses yeux.. ces deux orbes bleues. Il se retourna, regarda Lullaby, ayant gardé son sourire. Il se leva avec des étoiles dans les yeux, Zak était toujours heureux quand il dessinait. Ses canines était beaucoup plus visibles qu'avant, on aurait pu croire qu'elles étaients prêtes à vous mordre. Effrayant. Mais beau. Etrange. Il ouvrit la bouche :

- J'ai terminé! Est-ce que tu veux voir?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ca-mousse-x3.skyrock.com/
Lullaby
Admin
avatar

Messages : 125
Fiche : Lullaby's Story
Sucres Candy : 251

Toc, toc, toc, qui es-tu?
Défaut ou Objet?: Les Berceuses
Connaissances:

MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   Mar 19 Jan - 14:02

Bien sûr que Lullaby voulait voir l'oeuvre de Zak, sinon ça n’aurait eut aucun intérêt d’être dessiné.

« Tu dessines vite »

Prit de curiosité il se leva et alla voir le dessin, empruntant la feuille et la lampe de poche pour regarder le tout.

« Et tu dessines bien. Tu dois être une Doll aux dessins ».

Il continua à observer le « chef d’œuvre ». Il ne s’y connaissait vraiment pas en art, et pour tout avouer c’était le premier dessin qu’il voyait, mais il le trouvait bien pour de vrai. De toute façon il ne pouvait pas le comparer avec autres choses, et comme Zak était une des créations du Clown, il faisait très certainement de très belles choses – en tout cas selon Lullaby cela ne pouvait pas être autrement.

« Tu es très doué, il faut que tu continues à dessiner. Il faudra que tu me montres tes autres dessins, je n’avais jamais vu de dessin en fait. »

Puis il lui rendit enfin la feuille. Cela lui avait plu et tant mieux.
Maintenant Lullaby avait complètement oublié sa tristesse et sa mélancolie, elle s’était complètement envolée. Bien sûr grâce aux berceuses, peut-être un peu aussi de Zak et de son dessin.
Mais cela ne devait pas l’influencer, ça ne voulait rien dire du tout, ce n’était pas parce que la Doll aux cheveux longs dessinait bien, qu’il était sympathique, qu’il était capable de faire rougir Lullaby et qu’il voulait devenir son ami : qu’on pouvait lui faire confiance.
Peut-être que cela n’était fait que pour endormir la méfiance, et la poupée aux berceuses refusait de se faire avoir.
Il se recula donc, remettant un minimum de distance entre lui et Zak puis retourna s’asseoir sur le lit.


Que faire maintenant ? Il ne se sentait toujours pas fatigué, enfin pas tellement, mais peut-être devrait-il dormir un peu ? Il ne savait pas. Il avait aussi envie de rechanter des berceuses. Peut-être que la solution s’était de demander à Zak ce qu’il voulait lui.
Mais pourquoi se préoccuper de son avis ? Il n’en n’avait pas besoin, il pouvait bien faire ce que lui-même avait envie…
Enfin sauf qu’il ne savait pas du tout ce dont il avait envie. Bon ben alors il demanderait.


« Tu veux faire quoi maintenant Zak ? Peut-être que l’on devrait dormir ? A moins que tu veuilles encore dessiner, ça ne me dérange pas, je pourrais chanter des berceuses pendant ce temps. Je ne suis pas tellement fatigué de toute façon, enfin je ne sais pas. Tu veux faire quoi alors ??? »

Maintenant il n’avait plus qu’à attendre la réponse de l’autre poupée, comme ça peut-être qu’il aurait une idée de ce qu’il fallait faire.
Bien sûr il ne lui faisait pas confiance du tout, seulement là ça ne coutait sûrement rien de partager leurs avis sur la situation et sur ce qu’ils pourraient faire dorénavant.

_________________
Bleeeeeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://carnival.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nuit mélancolique [PV Zak] [TERMINE]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fontaine du Séraphin, la nuit] Excursion nocturne [TERMINE]
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)
» Une nuit d'ivresse humaine
» [Bande] Gobelins de la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Carnival :: {The Village} :: House :: Puppet's Place-
Sauter vers: